[REPORT] L'Entente Nocturne, un état de fête flamboyant.

[REPORT] L'Entente Nocturne, un état de fête flamboyant.

"L'union fait la force" c'est un peu ce qui nous reste en tête après cette première édition d'Entente Nocturne.

Avec plus d’une quinzaine de collectifs répartis sur deux jours de festival, chacun des organisateurs avaient carte blanche pour synthétiser un petit coin de paradis à leurs images. Le Kilowatt, ancienne centrale EDF reconvertie en espace événementiel, était un terrain de jeu idéal.

38509649_2132094297072645_2131400030563598336_o.jpg

C’est donc sur 4 scènes et deux chills que le festival avait lieu ; d’un jour à l’autre les scènes ont changé de noms et nous ont proposées scénographies et collectifs aux sonorités différentes. Quand le premier soir nous avons pu voir Le Camion Bazar & Rose et Rosée à “ BAZAROSÉE ” nous avions assisté à un live très énergique, orienté vers des rythmiques entraînantes parfois assez minimalistes. Le lendemain au même endroit, les équipes avaient monté la nouvelle scène beaucoup plus industrielle baptisée “ L’Usine ” pour l’anniversaire de La Quarantaine en compagnie de Regal Sound.

Un anniversaire fort en techno et mémorable grâce à un public toujours aussi chaud et des Djs en pleine forme !

Géré d’une main de maître pendant ces deux jours, on ne peut que saluer la qualité de cette organisation octogonale tout au long de l’événement.

Peu d'attente à l'entrée, Peu d'attente au bar, bonne répartition des sanitaires... Tout les points sensibles propres à ce type d’événements ont été gérés avec brio, permettant ainsi a chacun des participants de profiter pleinement de l’expérience de festival qu’ils étaient venus chercher.

Ainsi en deux jours il était possible d’avoir un bon nombre d’expériences musicales assez éclectiques.

Parmi les collectifs que nous avons beaucoup aimé voir, la scène “ DUBWISE CIRCLE “ fut mémorable. Gérée par les collectifs Paris Dub Session et ArtBeat Record, ils nous ont proposé un battle de sound systems Dub au milieu d’un chapiteau dans lequel chaque crew faisait retentir son sound system a tour de rôle. Le tout dans la bonne humeur et la bienveillance.

Une expérience rafraîchissante à Paris qui a le mérite de faire découvrir des artistes de grande qualité, à un public qui n’irait pas forcement voir ce genre de collectifs naturellement.

Entendez par la que cette diversité musicale était bénéfique autant pour le public que pour les organisateurs & artistes. Ce fut la grande force de cette première édition d’Entente Nocturne, un festival qui porte définitivement bien son nom.

On aimerait en effet voir plus de cette bonne entente entre acteurs de la nuit à Paris quand on sait qu’il y à tant de talents et parfois tant des querelles inutiles.

Cette première édition fut donc un franc succès - Un grand merci à Entente Nocturne qui à travaillé dur pour nous proposer ce si joli prisme musicale.


[REPORT] Retour sur notre ADEcadence 2018

[REPORT] Retour sur notre ADEcadence 2018

La FULL HIP HOP #1 met en avant la culture au CCO de Villeurbanne

La FULL HIP HOP #1 met en avant la culture au CCO de Villeurbanne