FOCUS : Cinémade Off #1, l'Exorciste sur fond de techno

FOCUS : Cinémade Off #1, l'Exorciste sur fond de techno

On ne présente plus Cinémade aux Lyonnais, la troisième édition qui a eu lieu en juin dernier à fini de propulser le festival au premier rang dans le coeur des amateurs d’expériences originales. 

 Un petit aperçu de l'édition 2017

Un petit aperçu de l'édition 2017

Et vu que cette année l’équipe de La Fabrique Production a décidé d’être adorable et de bichonner son public ils ont décidé de nous aider à patienter jusqu’à la prochaine édition en organisant les Cinémade Off, et la première est prévue pour Halloween, autrement dit, elle arrive vite !

Au programme, club transbo, François X et l’Exorciste. La petite salle du transbordeur sera ainsi redorée pour vous transporter dans la chambre de Regan McNeil, jeune fille au centre du cultissime film de William Friedkin. Pour accompagner ce décors effrayant et les personnages démoniaques qui rythmerons la soirée, se relayeront Vincent Delorme, François Davi (live) ainsi que François X qui vous bercera de techno puissante et mélodique comme à son habitude. Les performance seront interrompues par un happening, car cinémade ne fait pas semblant et inclut vraiment le cinéma dans ses soirées.

cinémadeoff.jpg

Les préventes sont déjà disponibles par ici,

Retrouvez l’événement Facebook juste là,

Et n’oublions pas la page Facebook de La Fabrique Production.

Pour finir, vu que nous sommes de belles personnes, tu peux tenter de gagner ta place pour l'événement en suivant ce lien <3

Si toi aussi tu penses avoir passé l’âge des soirées films d’horreur / bonbons en pyjama et que tu es prêt(e) à saisir tout prétexte pour faire la fête, viens flipper avec nous le 31 octobre :)

 Peut-être toi le lendemain de la soirée, qui sait ?

Peut-être toi le lendemain de la soirée, qui sait ?

Bisous.


REPORT: Nursery, la soirée qui soutient la lutte contre le sida

REPORT: Nursery, la soirée qui soutient la lutte contre le sida

INTERVIEW: [RGS 7] La techno selon Vlaysin

INTERVIEW: [RGS 7] La techno selon Vlaysin