FOCUS: Larry Heard, en 10 morceaux cultes

FOCUS: Larry Heard, en 10 morceaux cultes

À l'occasion de sa performance live au Wanderlust ce vendredi pour la soirée des 10 ans du label Smallville, on revient sur les meilleurs tracks du légendaire producteur de Chicago.

Larry Heard a marqué de son empreinte le monde de la house music. Il a notamment produit certains des plus grands hymnes du genre, mais sa discographie fourmille également de releases obscures toutes plus deep les unes que les autres, qui montrent l'étendue du talent de ce producteur aux multiples facettes. Ces dernières années, la légende a commencé à se produire en live sous son alias Mr. Fingers (certains festivaliers l'ont déjà vu au Dimensions ou à Peacock Society), et sa venue au Wanderlust est l'occasion idéale de revenir sur l'ensemble de la carrière de ce monument de la musique électronique.

Ce top 10 des morceaux de Larry Heard est une sélection personnelle qui vise à donner une image complète du producteur, et d'aller au-delà de ses plus gros tubes.

10. Larry Heard Presents Mr. White - The Sun Can't Compare (2006)

Un hit qui reste joué par les plus grands DJs, ce track réunit une ligne acid redoutable et des vocaux par Mr. White absolument entêtants. Irrésistible sur le dancefloor.

09. Larry Heard - The Dance Of Planet X (1996)

Au cours des années 90, Larry Heard s'éloigne lentement du dancefloor pour partir explorer des contrées plus ambient / downtempo. Cette quête d'introspection l'amène à réaliser en 1996 le sublime album Alien, sur lequel l'ambiance mystique est portée à son paroxysme: sa deep house a rarement été aussi pure, et les nappes d'une beauté extrême semblent annoncer des couchers de soleil sans fin dans des galaxies inconnues. 

08. Mr. Fingers - Stars (1987)

Les premières releases de Mr. Fingers entre 1985 et 1987 sont vraiment celles qui ont façonné sa légende. Sur celle-ci, sortie sur son propre label Alleviated Records, Larry Heard étend sa palette de sonorités, en incluant sur ce morceau une ligne d'arpèges de synthés assez hypnotique, qu'il combine avec brio à des ambiances deep. Le résultat donne envie de s'allonger dans l'herbe un soir d'été pour admirer le ciel étoilé.

07. Joe Louis - The Love Of My Own (1986)

La paternité de ce track n'est pas forcément claire, mais on sent la patte de Mr. Fingers dans l'ambiance sereine et l'enchaînement mélodique, caractéristiques de ses premières sorties. Le morceau est typique du son de Chicago de cette époque, mais son immense beauté en fait un joyau méconnu.

06. Mr. Fingers - Aether (2016)

L'alias Mr. Fingers a fait son grand retour en 2016 après plus de 10 ans d'absence, avec l'EP Outer Acid. Ce morceau est de loin mon préféré du disque (qui comporte également le hit "Qwazars"), grâce à son atmosphère deep digne des classiques du monsieur.

05. Nick Anthony Simoncino - Distant Planet (Larry Heard Remix) (2012)

Simoncino est le fils spirituel de Larry Heard, tant ses productions s'inspirent du son classique de la deep de Chicago. Il était donc naturel qu'il lui fasse appel pour ce remix, qui étend sur près de 13 minutes un groove insistant et des élancées synthétiques, pour un résultat tout à fait sensuel.

04. Fingers Inc - Never No More Lonely (1988)

Fingers Inc. désigne le trio de Larry Heard, Robert Owens et Ron Wilson qui ont sorti ensemble des singles de folie durant les années 80. L'union des voix sensuelles et de l'ambiance signée Larry Heard est comme toujours terriblement efficace.

03. Gherkin Jerks - Space Dance (1989)

Gherkin Jerks est un alias moins connu du bonhomme, sous lequel il a sorti 2 EPs aux intonations acid house, qui ont été reissued en 2013. Ce morceau n'a pas pris une ride, avec son beat inhabituel (mais très catchy) et une ambiance rêveuse dont seul Larry Heard a le secret.

02. The It - Rainforest Serenade (1990)

Cette collaboration peu connue entre Larry Heard et le chanteur Harry Dennis a été à l'origine de certains des plus beaux morceaux de sa carrière. Les couplets de Harry Dennis donnent à ce track un côté presque hip-house, tandis que Larry Heard étale une production luxuriante avec des solos jazzy et un groove dont on ne se lasse pas.

01. Fingers Inc - Can You Feel It (1986)

Comment ne pas terminer ce top par ce morceau ? Un classique parmi les classiques, ce track est un véritable monument de la house music, dans toutes ses formes. Les puristes préféreront la version instrumentale, qui constitue l'expression la plus pure et la plus simplifiée du son de Mr. Fingers de cette époque (avec cette harmonie parfaite entre la bassline et les nappes ambient), tandis que la version bootleg avec le speech de Chuck Roberts sur les origines de la house est celle qui l'a propulsée au rang d'hymne intemporel. 

Ce qui frappe le plus quand on écoute ce morceau, c'est bien la mélancolie qui s'en dégage: la House est à ses origines une sorte d'échappatoire pour les personnes désabusées, et Larry Heard a su retranscrire à un degré de perfection inégalé toute l'émotion inhérente à ce mouvement, regroupant les clubbers de Chicago, Detroit, New York, d'Angleterre et d'ailleurs...This is our House and our House music.

Pour celles et ceux qui souhaitent explorer davantage la discographie du monsieur, je vous conseille vivement cette playlist Chineurs de House consacrée à Larry Heard:

Pour les personnes qui souhaitent assister au live de Mr. Fingers, on vous donne les infos sur la soirée de vendredi:

INFOS PRATIQUES

Wanderlust (Paris 13ème)
21 juillet de 18h à 6h
10€ en préventes, gratuit avant 22h
EVENT FB


Une Nuit Fauve avec Guiz : Jeudi Techno x EXIL

Une Nuit Fauve avec Guiz : Jeudi Techno x EXIL

LA BRINGUE AVEC : Parallele

LA BRINGUE AVEC : Parallele