Swarm Factory présente Undoing Time: Interview

Swarm Factory présente Undoing Time: Interview

Après avoir organisé des soirées Swarm Factory dans des warehouses à Paris, Lille, Rouen mais aussi à Lyon avec les MESS, le collectif Crew's Factory inaugure leur nouveau concept de soirée, Undoing Time, à la Machine du Moulin Rouge le samedi 8 octobre. Toujours avec une grande attention portée à la scénographie et à la qualité du line-up (Reeko, Boston 168, Regal, Blicz - rien que ça). On a tenu à leur poser quelques questions pour l'occasion.

Comment s'est formé Swarm Factory? Avez-vous un concept précis?

Swarm Factory c’est la première ligne d’événements de notre collectif : Crew's Factory. Comment s’est formée notre équipe ? On se connaît tous depuis très longtemps, on s’est quasiment tous rencontrés au lycée.
Premier événement, nouvel an 2013, on cherchait un spot pour faire un nouvel an avec nos potes et les potes de nos potes. Au final, on tombe sur un studio de cinéma de 600m², coup de cœur, on a loué un système, invité nos potes DJ et puis on s’est dit que vu la taille du lieu on pouvait bien mettre quelques places en vente, pour entre autre rembourser les locs … Donc au final on a fait notre première Warehouse, de 22h à 13h, sans vraiment le vouloir, du moins c’était pas vraiment prévu à la base.
On a adoré ça, on est un groupe d’amis depuis le lycée pour la majorité d’entre nous, on a décidé de continuer.

Le but de Crew’s Factory est assez simple, on aime la musique électronique et on veut la faire connaître au plus grand nombre, dans de bonnes conditions ! Avec ces événements, notre but est de réunir tout ce que l’on aime et que l’on voulait retrouver dans les soirées où on sortait et qu’on a vraiment kiffées. Un plateau réunissant des artistes que l’on aime, accompagné d’un système son de qualité et d’une scénographie travaillée. C’est le point sur lequel nous travaillons le plus :  pour avoir un show autant visuel que sonore. De notre point de vue, la qualité du son et la scénographie sont aussi importantes que la qualité des DJs.

Pour les Swarm Factory (Paris, Lille, Rouen) et les MESS, niveau lieu nous essayons de trouver au maximum des lieux inexploités ou alors des lieux qui ne sont pas prévus pour cet effet à la base. Nous sommes souvent confrontés aux contraintes des autorités mais cela n’atteint pas notre détermination.

 MESS 002 à Lyon

MESS 002 à Lyon

Pour notre nouveau projet, les Undoing Time, nous voulons investir des clubs en y intégrant pas mal de scénographie pour « redimensionner » le club, avec des line-up intéressants.

Quels types de lieux vous attirent le plus?

Nous sommes surtout attirés par des lieux de type industriel. Une vieille usine désaffectée ou encore un hangar de stockage sont pour nous une vraie source d’inspiration.
Après nous fonctionnons vraiment au coup de cœur.
C’est pour cette raison que nous avons réalisé des événement dans des studios de cinéma (la première à Saint Germain-lès-Arpajon, ou alors celle en juillet 2015 à Stains), dans des hangars (Montreuil et Lille en novembre et avril 2015) ou encore dans un parc des expositions (à Lyon avec les MESS).

La scénographie & le système son semblent être des éléments primordiaux de vos soirées. Est-ce que vous pensez que ce souci de la qualité est quelque chose qui manque un peu dans les soirées parisiennes habituelles?

Je ne sais pas si on peut parler d’un souci de qualité ou autre, chaque collectif a ses préférences, certains préféreront ramener des line-up avec de gros noms, d’autres faire des soirées de 24h ou encore créer une ambiance beaucoup plus familiale comme le camion bazar par exemple. Pour nous, la technique est primordiale. C’est une peu notre marque de fabrique et on aime quand ça sonne bien et que les visuels suivent. Offrir une expérience visuelle unique et cohérente avec une puissance et une qualité sonore, c’est ce qui nous fait vibrer. Rien ne serait possible sans notre équipe technique qui nous suit sur tous nos événements.

 MESS 002 

MESS 002 

Parlons de la collaboration avec Atipik pour les soirées MESS à Lyon: comment cette collaboration s'est-elle mise en place?

Cette collaboration est née à un apéro a Vincennes juste avant la Weather de 2015 ! Comme tout projet c’est avant tout une aventure humaine et c’est ça le plus important. Là, le feeling a collé direct !

 MESS 001 à Lyon

MESS 001 à Lyon

Vous avez également organisé des soirées à Lille et à Rouen, racontez-nous ces soirées !

Ce furent de très bons événements. Ça nous tient à cœur de ne pas se cloisonner à Paris. Comme nous l’avons dit, on marche vraiment au coup de cœur.

Nous ne venons pas tous de la capitale donc ça nous paraissait logique de se confronter à d’autres publics que celui de Paris. Et nous avons été à chaque fois agréablement surpris par l’ambiance, par l’accueil que ces deux villes nous ont réservés.

A Rouen c’était un nouvel an, il y avait une très bonne vibe le public était très réceptif, le spot convivial et les Djs déchaînés.

A Lille on était dans une ancienne usine de filature, le spot était vraiment cool, c’était une bonne warehouse, le public était très chaud !

 Swarm Factory à Lille

Swarm Factory à Lille

Prévoyez-vous d'organiser des événements similaires à Lille, Rouen, ou dans d'autres villes en dehors de Paris et Lyon?

Grave ! On a envie d’investir d'autres villes comme Nantes, Rennes ou encore Bordeaux ! On a vraiment envie de découvrir tous les publics et de pouvoir investir le maximum de villes possible, pourquoi pas partir à l’étranger également !

On revient encore au coup de cœur, on cherche des spots : si on trouve un lieu qui nous chauffe, go !

De quelle soirée organisée par Swarm Factory êtes-vous le plus fiers?

A l’unanimité la soirée de Montreuil reste un de nos plus beaux souvenirs. Ce fut la première Swarm Factory, où nous avons accueilli environ 900 personnes ; Le spot était magique ! Situé en plein centre ville, les voisins n’avaient pas besoin de préventes pour entendre la musique… On avait sorti une belle scénographie composée d’un écran de 6 m sur 12 m agrémenté de spots, de lasers et de boules lumineuses au plafond qui rendait vraiment l’expérience unique.
Le lieu rassemblait toutes les caractéristiques d’une bonne warehouse : la taille, la structure et la hauteur sous plafond.

 Swarm Factory à Montreuil

Swarm Factory à Montreuil

Nous avions convié Lateral Thinking pour l’aménagement extérieur. Ils nous avaient construit pour l’occasion des structures en palettes, des plantes pour donner un charme et pouvoir intégrer totalement cet élément à la soirée. Le chill qu’ils nous avaient fait était vraiment top, merci à eux !
Le line-up était 100% techno, Zadig live, Polar inertia live, Jonas Kopp, Blicz et un live de Kulture.
C’est également lors de cette occasion que nous avons découvert notre amour pour les systèmes sons L-Acoustics.

 1ère Swarm Factory à Montrueil (Lateral Thinking)

1ère Swarm Factory à Montrueil (Lateral Thinking)

On peut aussi retenir les MESS à Lyon avec nos potes d'Atipik qui sont toujours de super moments !

Niveau line-up, vous semblez être très axés techno. Accordez-vous beaucoup d'importance à la qualité d'un line-up?

La qualité du line-up est primordiale pour faire une bonne soirée, dans nos line-up on aime créer des expériences nouvelles avec de nouveaux B2B (Zadig B2B Jonas Kopp, première en Europe ou encore Psyk B2B Tadeo en live, exclu mondiale).
On essaye vraiment d’avoir des line-up cohérents et également dans la timetable. C’est important d’avoir une certaine évolution dans la soirée pour emmener le public.
Oui on aime beaucoup la techno mais pour ne rien vous cacher, on est aussi très friands de House et avons surtout un gros penchant pour le charme Roumain.

Nommez 3 DJs que vous rêvez d'inviter jouer à vos soirées?

RPR Soundsystem, Jeff Mills ou Peter van Hoesen.

Que pensez-vous de la multiplication des soirées en warehouse à Paris? Comment Swarm Factory se distingue-t-il des autres soirées?

La multiplication des warehouses sur Paris est une bonne chose, il y a de plus en plus d’amateurs de ce type d’event et c’est très bien.  Il y a de très beaux spots en banlieue parisienne qui ne demandent qu’à avoir une seconde jeunesse.
Nous pensons que la nuit parisienne peut prendre une tout autre envergure grâce aux warehouses. On fait vraiment ça par passion et on trouve que l’engouement autour des warehouses et l'intérêt croissant du public pour ce genre d’événement sont de très bonnes choses.

On ne cherche pas spécialement à se distinguer, nous cherchons juste à offrir des événements qualitatifs dans le respect des artistes et des participants. On aime ça et c’est pour ça qu’on le fait.

A propos de votre nouveau projet Undoing Time: quel en est le concept?

Undoing Time c'est l'essence même de Swarm, mettre l'artistique en avant que ce soit d'un point de vue sonore ou visuel.
Undoing Time a été créé afin donner une nouvelle image aux clubs et d'en faire quelque chose de plus attractif, d'apporter une valeur ajoutée. L'idée est de proposer quelque chose de nouveau, de neuf, dans un espace connu. Nous mettons l'accent sur tout ce qui englobe la scénographie au sens large, c'est-à-dire les lumières, les écrans, le plafond, pour lui donner un nouveau visage et ainsi faire des Undoing Time un moment intense et magique, non seulement pour les oreilles mais aussi pour les yeux, tout en respectant une cohérence autour de la musique électronique pour chacune d'entre elles.

Pensez-vous qu'il est possible de rendre une soirée en club attrayante pour les habitués de warehouse?

Sans aucun doute, je pense que le concept de soirée éphémère comme les warehouses peut s’apparenter à ce que nous souhaitons apporter avec Undoing Time. Même si le club est ouvert tous les week-ends, le temps des Undoing il sera unique, redimensionné.
Les soirées en warehouse sont vraiment spéciales, mais il ne faut pas dénigrer les clubs qui permettent de voir des artistes que l’on ne peut pas forcément retrouver dans d’autres événements.Les clubs permettent de démocratiser la musique électronique, et c’est une bonne chose.


Nous voulons installer les meilleures conditions pour que le public ne se « souvienne » plus de l’endroit où il se trouve pour se laisser porter par l’ambiance du moment.

De quels collectifs parisiens êtes-vous fans?

Je ne sais pas s'il y a des collectifs dont nous sommes fans, mais il y a des événements dont nous avons été fans ça c’est sûr. Pour ce qui est des collectifs nous aimons beaucoup 75021, Lakomune ou encore Alter Paname. Après il y a des tas de collectifs qui font du bon boulot comme Blocaus ou encore Sonotown.

Comment serait la Bringue idéale pour vous?

Swarm Factory vous présente la Bringue idéale

► Description

Un spot digne du spot de la Courneuve. Une capacité de 5000 personnes avec des scènes intérieures et extérieures. Permettant à chacun de faire à sa sauce. Du L-Acoustics à en pleurer accompagné de scéno différentes sur chacune des scènes (en fonction du style de musique) avec des projections, des lights à en devenir aveugle, de la fibre, de la 3D, …

► Line-up

Stage 1 :

TR101 (Dj pete & SleepArchive)
Moritz von Oswald b2b Peter Van Hoesen
Blawan (live 3h)
Vril & Shifted Live

Stage 2 :
RPR and Friends
Margaret Dygas
Varoslav B2B Oshana
Barac B2B Zip

Stage 3 :
Head High
Mr G Live
Point G live
Leo pol live
Laurent Garnier B2B Seth Troxler
    
Stage 4 :
Undergroud Resistance Live
Kevin Saunderson
Carl Craig Live
Jeff Mills & Derrick May Live


► Billetterie
Participative

Wow ! Une anecdote de soirée à nous raconter?

Notre premier event s’est fait pour le nouvel an 2013.
Nous avions trouvé un hangar de stockage de foin perdu en pleine campagne. Nous avions un line-up composé exclusivement d’amis et un pote nous a trouvé du Funktion One.
C’était très loin et nous ne comptions pas vendre beaucoup de places, au final on a tout vendu (400 places) et cette soirée fut une guerre !
Au lieu de finir à 6h nous avons prolongé jusque 13h.
À 11h du matin, plus de service de sécurité, ça faisait 3 heures qu’ils étaient partis et on avait même pas remarqué !
Le public présent a été exceptionnel, nous donnant vraiment plein d’envies et d’espoirs pour la suite.
A la fin de la soirée nous avons eu la visite de la police, une fois dans la salle et voyant l’installation sommaire et la bonne ambiance de l’équipe ils nous ont dit « c’est ici que nous aurions dû venir souhaiter la bonne année ! »

 1ère soirée Crew's Factory

1ère soirée Crew's Factory

Et pour finir, une petite playlist de sons qui passent en boucle chez Swarm Factory:


Alerte Fonky Babylone

Alerte Fonky Babylone

Dykore : Techno, Rave & Respect

Dykore : Techno, Rave & Respect