Rencontre avec Laurent Kemler, programmateur du Marvellous Island

Rencontre avec Laurent Kemler, programmateur du Marvellous Island

 

Il y a deux jours, on vous balançait le report vidéo que nos envoyés spéciaux ont tournée au Marvellous Island Festival. Aujourd'hui, on vous fait part de notre rencontre avec Laurent, le programmateur et co-créateur du festival qui nous a accordé une interview dans les loges de l'event...

"LBRG : Quelle est ton ressenti par rapport à cette édition du Marvellous Island ?

Laurent : Ce fut une superbe édition à tout point de vue, avec une augmentation de la fréquentation pour la quatrième année consécutive, des scènes encore plus belles que les années précédentes, le collectif Elrow pour la première fois à Paris qui assurent un show In.cro.yable, une scène jeune talent regroupant les finalistes du lab festival 2014 et 2015 et 17 vainqueurs d'un jeu concours Marvellous Island.
Cette année, c'est aussi le développement des activités "hors musique", avec le Marvellous Village qui accueille plus de partenaires, une tente berbère pour se relaxer sur la plage, un terrain de beach volley, et même des auto-tamponneuses. 

Les nouveaux horaires d'ouvertures des scènes principales font que le festival se transporte en un grand rassemblement de jour, et tend vers l'idée qu'on avait lorsque nous l'avons lancé il y a 4 ans maintenant.

 

Comment vous est venu l'idée du Marvellous Island, pourquoi avoir créé ce festival ?

A la base, nous étions une agence évènementielle, qui faisait une centaine d'évènements annuels, pour le compte de grands groupes, donc nous maitrisions tous les aspects techniques de la création d'un évènement pour le public. Avec le temps, en se connaissant mieux, nous avons réalisé que nous partions tous faire des festivals l'été, jusqu'au jour ou on s'est dit: et pourquoi ne pas en faire un à Paris

Il se trouve que cette année la, 2 autres entités ont eu la même idée, et du coup, Marvellous Island, Weather Festival et Peacock Society sont tous arrivés la même année. Donc d'une année à l'autre, on est passé de 0 festivals dédiés à la musique électronique à 3 festivals qui se tiennent en l'espace de 2 mois. 

Aujourd’hui Paris est un festival

 

Comment tu définirais l'esprit Marvellous ?

L'esprit Marvellous c'est avant tout de vouloir passer un bon moment ensemble, d'être libre et heureux, se retrouver entre amis, découvrir des artistes connus ou inconnus, vivre des expériences différentes en se baladant d'une scène à une autre, se reposer au village partenaire, aux foods trucks, autour d'une activité (pétanque, beach volley, on à même déjà fait un Twister Géant ...

Ce que l'on essaie de faire, c'est de proposer des évènements ou chacun y trouve son bonheur, ou l'on aime s'y perdre pour découvrir de nouvelles choses, puis se retrouver pour échanger. bref, chacun vit son festival comme il le souhaite. 

Cette année, nous avons découvert que des tourtereaux qui s'étaient rencontrés sur un Marvellous Island se sont demandés en mariage au festival. C'est un bonheur intense que l'on a partagé en équipe

 

Est ce qu'on peut dire que le Marvellous Island s'inscrit dans la résurgence de la scène électronique Parisienne ?

Pourquoi parler de résurgence ? Ça voudrait dire qu'il y a eu autrefois, puis que c'est parti, et que ça revient maintenant. Je ne suis pas tout a fait d'accord, et je parlerais plutôt d'émergence. 

Quand j'en reparle avec mes amis, on se rappelle que dans les années 2000, il y avait le Redlight, le Rex, une We Love tous les 6 mois, une Twisted de temps à autre, une Dimuschi, puis la Terrassa les dimanche de l'été...et c'est tout.
Aujourd'hui Paris est un festival. Franchement, on est tous gagnant la dedans, plus besoin de claquer un A/R à Berlin ou d'attendre des mois entiers que les artistes viennent à Paris. J'ai encore en souvenir le 12 décembre 2014: le même soir à Paris: Boris Brejcha, Jamie Jones, Seth Troxler, Joseph Capriati, Tale Of Us, Agoria, Acid Pauli, Molly, Boddika, Tom Trago, Kerry Chandler.

Depuis 20/25 ans il y a des gens qui ont beaucoup fait pour la musique électronique à Paris (sous toutes ses formes je précise), mais depuis 5/6 ans, c'est en train d'exploser. Les événements pullulent, les concepts varient. des nouveaux lieux ouvrent...
Pour moi le plus important c'est de faire de la qualité: respect de la musique, respect des artistes, et surtout, respect du public. 

 

Quels sont vos projets pour la suite ? 

On a le brunch le 9 juillet, c'est le seul évènement que l'on fait sur une seule journée, avec une seule scène et un plateau d'artiste "ensoleillé".
Cela permet de mettre des jeunes collectifs ou artistes parisiens en valeur, et de les accompagner avec un ou deux artistes plus confirmés, qui restent dans l'esprit festif et detente du brunch. cette année on recevra le trublion Matias Aguayo, complétment déjanté avec son live hybride, mais aussi Patrice Bäumel, Amentia, Dubelu, Midweek Sunsystem et Newtrack, et enfin Qantvm.

Je suis également en train de plancher sur le plateau de Big Bang, qui aura lieu cette année les 14 et 15 Octobre. Aujourd'hui, 50% du plateau est bouclé, et quelque chose me dit que cela va être une belle édition :-) 

 

Un dernier mot pour la bringue ? 

Vive la bringue, et vive Marvellous Island !"


En écoute : YRNEH live record

En écoute : YRNEH live record

Camion Bazar : Leur sélection des événements estivaux

Camion Bazar : Leur sélection des événements estivaux