Il était une bringue : Manu le Malin @Ninkasi Kao

Il était une bringue : Manu le Malin @Ninkasi Kao

Vous l’aviez placé en tête du TOP des soirées du week-end, la soirée du 2O mai au Ninkasi Kao avec le légendaire Manu le Malin a tenu ses promesses. Petit report sur la soirée et sur la carrière de cette figure incontournable de la scène techno-hardcore internationale.

 
 © Gaétan Clément Photographie

© Gaétan Clément Photographie

J'arrive au Ninkasi Kao aux alentours de minuit. Première bonne surprise, la queue à l'entrée est pour une fois raisonnable. Après 15 minutes de queue, j'arrive dans la salle et déjà Salem Unsigned chauffe le public. Vers 1h15 Sterling Moss et Chris Liberator reprennent les commandes en nous offrant un battle sans merci pour 2 heures 30 de folie. Et enfin, celui qu'on attendait tous arrive. Manu le Malin se lance pour 2 heures de set endiablé, et moi qui l'attendait depuis le début de la soirée, je n'ai pas été déçue. La retenue qu'on pouvait avoir pour le hardcore ne s'est pas fait ressentir et en tant que bon dj, Manu le Malin nous a transmis sa musique avec simplicité, et je pense qu'il a convaincu le plus grand nombre ce soir-là. Il a en tout cas été à la hauteur de nos attentes. Avec une scénographie de qualité, projetant tour à tour des images au rythme de la musique, et des vidéos de rave ou encore de la Manifestive qui a eu lieu à Lyon et dans toute la France le 18 mars, Manu le Malin nous a envouté et nous a fait danser sans interruption. Fait rare au Ninkasi pour ce genre de soirée, la salle n'était pas bondée et on pouvait danser sans se sentir oppressé. Arrivé à l'heure fatidique de fin de la soirée, le public en redemandait et Manu s'est même excusé de devoir s'arrêter de jouer. 

On gardera un souvenir mémorable de cette soirée, et dès la prochaine venue de Manu à Lyon, on sera aux premières loges. 

 

On a eu envie d'en savoir un peu plus sur ce personnage. Manu le Malin, aussi connu sous le nom de scène de The Driver pour ses sets techno, enflamme la scène depuis plus de 25 ans. C’est en 1991 qu’il découvre la musique électro en rave, et il se lance à ce moment-là dans la musique hardcore, style émergent en rave et en after à cette époque. C’est d’ailleurs en after qu’il joue la plupart du temps et qu’il bâti sa renommée, pour devenir un dj au succès international et une référence dans son domaine musical. Dans cette émission télé datant de 1995 sur les raves, Manu le Malin (aux alentours de la 13ème minute) nous explique sa vision de la musique et ce que représente cet univers pour lui. 

 

Si tu as envie de découvrir plus en détail la vie et la carrière de ce grand dj, vas au Transbordeur vendredi 26 mai. A l'occasion des Extra! Nuits Sonores, le documentaire Sous le donjon de Manu le Malin est projeté gratuitement (sous réservation).


Area217 : une base militaire qui devient cool pendant 72 heures

Area217 : une base militaire qui devient cool pendant 72 heures

Nuits Sonores : Les Extra! à ne pas manquer

Nuits Sonores : Les Extra! à ne pas manquer