Pisica #3: la fièvre minimale s'empare des warehouses

Pisica #3: la fièvre minimale s'empare des warehouses

Ce samedi 10 février, pour son 3ème événement, le jeune collectif Pisica reprend la même formule qui lui a si bien réussi jusqu'à présent : une warehouse inexploitée en banlieue parisienne et un line-up minimal de haute-volée, pour une nuit qui s'annonce des plus folles.

26232251_1992674077611248_1162609493050170396_o.jpg

L'essor de la scène minimale à Paname n'est pas aussi exposé médiatiquement que son homologue techno, mais son ampleur est tout aussi impressionnante: l'offre des soirées micro/minimales est de plus en plus importante, et il commence à être facile de s'y perdre. En l'espace de deux soirées, le tout jeune collectif Pisica est tout de même parvenu à tirer son épingle du jeu, en proposant des événements d'une qualité exemplaire et en invitant des artistes inédits à Paris (Cosmjn, Mihai Pol). Succès immédiat, en particulier avec la Pisica #2 à Chatou qui est restée dans toutes les mémoires.

Même format, donc, pour sa 3ème soirée: un hangar inédit de 23h à 10h le lendemain, et la crème de la crème de la minimale franco-roumaine. En particulier, on pourra y découvrir 2 artistes roumains pour la toute première fois à Paris.

Tout d'abord, le jeune prodige roumain Radu Mirica, auteur de plusieurs tracks vertigineux sur des labels respectés tels que STAMP Records ou Soundterrasse, viendra nous présenter son style hypnotique au sound-design irréprochable. Octave, un autre artiste roumain talentueux, sera également de la partie, dans une approche plus frontale avec des basses puissantes et des samples vocaux bien placés.

La scène française n'est pas en reste, puisqu'on pourra retrouver certains de nos meilleurs représentants dans ce style: Bassam, boss du collectif Distrikt et membre de Crazyjack, en B2B avec son acolyte Poggio; ainsi que les deux membres de Swarm Factory, Ernest & Brieuc. Enfin, Saar, le résident Pisica, complète cette programmation résolument alléchante.

Ces artistes se produiront sur un soundsystem installé par le collectif Open Air. Pour sublimer le tout, Pisica a fait appel à Ræve Lucide et à Triple-D: les deux collectifs s'associent le temps d'une nuit pour nous offrir un chill à palettes doté d'un système-son quadriphonique, ainsi que d'un mapping psychédélique projeté sur une tête de chat géante. Cette soirée promet donc d'être une expérience à tous les niveaux, que l'on a vraiment hâte de découvrir !

 Exemple de chill-out réalisé par Ræve Lucide

Exemple de chill-out réalisé par Ræve Lucide

INFOS PRATIQUES

Secret Warehouse
10/02/2018 de 23h00 à 10h00
Préventes: 17 € 


[REPORT] In(sei)ne - Eden Dillinger x Lasco x Youri x Zidi

[REPORT] In(sei)ne - Eden Dillinger x Lasco x Youri x Zidi

Le Groom nous a répondu

Le Groom nous a répondu